Accueil Contact
 
Le Pays Risle-Charentonne
Son histoire
Sa structure juridique
Ses missions
Son équipe
Ses coordonnées
Schéma de COhérence Territoriale
L'Essentiel du SCOT
Qu'est-ce qu'un SCOT ?
Que reste-t-il à faire ?
L'approbation du SCoT
Où en est-on ?
L'enquête publique - RAPPORT ET AVIS de la COMMISSION D'ENQUETE
L'enquête publique - déroulement
2ème arrêt du SCoT du PRC
1er arrêt du SCOT
Les documents qui s'imposent au SCOT ou dont le SCOT devra s'inspirer
Les lettres de communication du SCOT
Le rapport de présentation
Le document d'orientation
Le Syndicat Mixte
Comité syndical
Le Contrat de Territoire
Le Contrat de Pays 2000-2006
Le Contrat de Territoire 2007-2010
Le Contrat de Territoire 2011-2013
Le Contrat de Territoire 2014-2020
Les Communautés de Communes
CdC de Beaumesnil
Intercom Risle et Charentonne
Intercom du Pays Brionnais
CdC de Broglie
CdC de Bernay & des environs
CdC de Rugles
CdC de Thiberville
Newsletter
 
Lettre Internet n°8 du SCOT du Pays Risle-Charentonne
 
 
 
Schéma de COhérence Territoriale
du Pays Risle-Charentonne
 
Diagnostic
 
 
 
8- L'aménagement de l'espace
en Pays Risle-Charentonne
 
 
Les dynamiques urbaines
 
Le Pays Risle-Charentonne présente une structure fondamentalement rurale et agricole, marquée cependant par une périurbanisation diffuse liée au regain d’attractivité constaté depuis 1990 et surtout depuis 2000.
 
 

La consommation d'espace
 
Ce développement a été consommateur d’espaces, avec une diminution de plus de 2 500 hectares de surface agricole de 1979 à 1988, dont près de 1 000 pour la seule urbanisation résidentielle. L’importance de ces surfaces est liée à une proportion élevée de logements individuels sur des parcelles de grande taille.

 

Face à cette pression, nombre de communes ne disposent d’aucun document d’urbanisme et peinent donc à maîtriser leur développement.

 

 
Qualité et développement
 

Ce mode de développement récent pose un certain nombre de questions :

  • Celle du devenir des villages et des bourgs, dans le contexte d’un développement plus fort des communes périphériques et de la création d’urbanisations nouvelles lâches par nature éloignées de centre-bourg ou du centre-village.
  • Celle du maintien à long terme de l’attractivité nouvelle, face à une extension urbaine difficilement reproductible à l’avenir.
  •  Celle, enfin, du mode de développement. Si l’urbanisation a été consommatrice d’espace, c’est qu’elle a été largement subie, les résidents venant en Pays Risle-Charentonne pour y disposer de plus d’espace que dans les villes, ce que les prix fonciers du Pays rendaient possible. L’atout du Pays Risle-Charentonne est son caractère rural, ce qui inclut le sentiment d’espace, mais cet « avantage comparatif » du Pays Risle-Charentonne doit être repensé en fonction du rythme d’accroissement de la population.
 

 

L'aménagement de l'espace
en Pays Risle-Charentonne = qualité de vie
et atout de développement
 

 
   
   

 

09 février 2009

 
© 2008 paysrislecharentonne.com - Tous droits réservés - Création site internet : Fast-Builder - Référencement