Accueil Contact
 
Le Pays Risle-Charentonne
Son histoire
Sa structure juridique
Ses missions
Son équipe
Ses coordonnées
Schéma de COhérence Territoriale
L'Essentiel du SCOT
Qu'est-ce qu'un SCOT ?
Que reste-t-il à faire ?
L'approbation du SCoT
Où en est-on ?
L'enquête publique - RAPPORT ET AVIS de la COMMISSION D'ENQUETE
L'enquête publique - déroulement
2ème arrêt du SCoT du PRC
1er arrêt du SCOT
Les documents qui s'imposent au SCOT ou dont le SCOT devra s'inspirer
Les lettres de communication du SCOT
Le rapport de présentation
Le document d'orientation
Le Syndicat Mixte
Comité syndical
Le Contrat de Territoire
Le Contrat de Pays 2000-2006
Le Contrat de Territoire 2007-2010
Le Contrat de Territoire 2011-2013
Le Contrat de Territoire 2014-2020
Les Communautés de Communes
CdC de Beaumesnil
Intercom Risle et Charentonne
Intercom du Pays Brionnais
CdC de Broglie
CdC de Bernay & des environs
CdC de Rugles
CdC de Thiberville
Newsletter
  Lettre Internet n°9 du SCOT du Pays Risle-Charentonne

 
 
Schéma de COhérence Territoriale
du Pays Risle-Charentonne
 
 
L'Etat Initial de l'Environnement
 
1- Le contexte physique
  
 
Le cadre physique général du Pays Risle-Charentonne montre les caractéristiques suivantes :  
 

 

 Un relief caractérisé par des zones de moyennes altitudes (250 mètres) au sud-ouest du territoire et des zones de basse altitude (35 mètres) au nord-est ainsi que dans le lit mineur des cours d'eau. Le territoire se situe dans une déclivité Est régulière depuis le Perche au Sud vers la vallée de la Seine.
 
 
 
 Un climat océanique tempéré recevant cependant des précipitations plus faibles que sur le reste de la Normandie (750 mm à Evreux alors que le littoral reçoit en moyenne 900 mm).
 
 
 
 Un sous-sol crayeux surmonté d'une forte épaisseur d'argile à silex imperméable.
 
 
 
 Un réseau hydrographique diffus composé d'une rivière principale, La Risle, ainsi que de son affluent, La Charentonne. L'unique bassin versant que constituent ces rivières suit le relief général du territoire, du sud-ouest vers le nord-est jusqu'à la vallée de la Seine et les écoulements ont érodé les argiles à silex pour laisser affleurer la craie.
 
 
 Les débits d'étiage des rivières sont très faibles et ne permettent pas d'exploiter celles-ci pour la ressoure en eau.
 
 
 Les débits de crue sont relativement importants et traduisent une forte réactivité du réseau hydrographique. Cette réactivité à laquelle s'associent des écoulements complexes liés à des phénomènes de karst contribue à créer un contexte favorable aux inondations.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

  
 
 

 

   
 
 

 

16 février 2009

 

 

 

 
© 2008 paysrislecharentonne.com - Tous droits réservés - Création site internet : Fast-Builder - Référencement