Accueil Contact
 
Le Pays Risle-Charentonne
Son histoire
Sa structure juridique
Ses missions
Son équipe
Ses coordonnées
Schéma de COhérence Territoriale
L'Essentiel du SCOT
Qu'est-ce qu'un SCOT ?
Que reste-t-il à faire ?
L'approbation du SCoT
Où en est-on ?
L'enquête publique - RAPPORT ET AVIS de la COMMISSION D'ENQUETE
L'enquête publique - déroulement
2ème arrêt du SCoT du PRC
1er arrêt du SCOT
Les documents qui s'imposent au SCOT ou dont le SCOT devra s'inspirer
Les lettres de communication du SCOT
Le rapport de présentation
Le document d'orientation
Le Syndicat Mixte
Comité syndical
Le Contrat de Territoire
Le Contrat de Pays 2000-2006
Le Contrat de Territoire 2007-2010
Le Contrat de Territoire 2011-2013
Le Contrat de Territoire 2014-2020
Les Communautés de Communes
CdC de Beaumesnil
Intercom Risle et Charentonne
Intercom du Pays Brionnais
CdC de Broglie
CdC de Bernay & des environs
CdC de Rugles
CdC de Thiberville
Newsletter
  Lettre Internet n°11 du SCOT du Pays Risle-Charentonne

Si vous ne parvenez pas à lire ce message, cliquez ici
 
 
Schéma de COhérence Territoriale
du Pays Risle-Charentonne
 
 
L'Etat Initial de l'Environnement
 
3- Les espaces naturels sensibles 

 

 

 

Le SCOT peut agir de différentes façons pour protéger les espaces naturels, semi-naturels et espaces verts et enrayer les phénomènes de morcellement et de dégradation :  

 

 dans le cadre de l'occupation des sols et des règlements d'urbanisme associés, le SCOT peut favoriser des orientations que les PLU mettront en oeuvre comme par exemple: classer les espaces boisés existants en zones naturelles à protéger et espaces boisés classés, protéger et les éléments de nature présents en ville (espace vert, patrimoine arboré,…), prendre en compte systématiquement les zones répertoriées en ZNIEFF et les zones humides remarquables répertoriées dans tout projet d’aménagement ; localiser les espaces agricoles stratégiques,  

 dans le cadre du développement de l'urbanisation nouvelle (effet d'emprise, risques de coupures des liaisons biologiques) : limiter la dispersion excessive de l'habitat en conservant des axes naturels stratégiques reliant les forêts de bord de plateau ; protéger les zones humides remarquables du secteur (vallées de la Risle, de la Charentonne et du Guiel) ; concevoir l’intégration paysagère et environnementale des nouveaux espaces bâtis  

 dans le cadre du développement du tourisme et des loisirs : favoriser l'émergence de nouveaux centres d'intérêt, etc.  

 

Dans le contexte très agricole du territoire (qui doit être pris en compte de façon permanente), le SCOT a un grand rôle à jouer afin que les secteurs naturels encore préservés (vallées humides ou sèches aux versants boisés, forêts) ne disparaissent pas et soient au contraire mis en valeur, à la fois dans un but de conservation de la biodiversité et de valorisation de l’image de marque du territoire.  

Ces « zones-refuges » de qualité pour la nature pourront constituer un prélude à une amélioration progressive du bocage, paysage typiquement façonné par l’Homme sur plusieurs centaines d’années, afin d’éviter sa totale banalisation.  

 

 
 
 

 

   
 
 

 

03 mars 2009

 

 

 
© 2008 paysrislecharentonne.com - Tous droits réservés - Création site internet : Fast-Builder - Référencement