Accueil Contact
 
Le Pays Risle-Charentonne
Son histoire
Sa structure juridique
Ses missions
Son équipe
Ses coordonnées
Schéma de COhérence Territoriale
L'Essentiel du SCOT
Qu'est-ce qu'un SCOT ?
Que reste-t-il à faire ?
L'approbation du SCoT
Où en est-on ?
L'enquête publique - RAPPORT ET AVIS de la COMMISSION D'ENQUETE
L'enquête publique - déroulement
2ème arrêt du SCoT du PRC
1er arrêt du SCOT
Les documents qui s'imposent au SCOT ou dont le SCOT devra s'inspirer
Les lettres de communication du SCOT
Le rapport de présentation
Le document d'orientation
Le Syndicat Mixte
Comité syndical
Le Contrat de Territoire
Le Contrat de Pays 2000-2006
Le Contrat de Territoire 2007-2010
Le Contrat de Territoire 2011-2013
Le Contrat de Territoire 2014-2020
Les Communautés de Communes
CdC de Beaumesnil
Intercom Risle et Charentonne
Intercom du Pays Brionnais
CdC de Broglie
CdC de Bernay & des environs
CdC de Rugles
CdC de Thiberville
Newsletter
 
 
 
Schéma de COhérence Territoriale
du Pays Risle-Charentonne
 
 
L'Etat Initial de l'Environnement
 
4- Les ressources

 

 

L’analyse des ressources du Pays Risle Charentonne montre les caractéristiques suivantes :

 Une production d’énergie inexistante par l’absence de centrale électrique sur le territoire. En ce qui concerne les énergies renouvelables, aucun projet éolien n’est en cours de réalisation sur le territoire ; territoire qui détient par ailleurs un bon potentiel notamment dans l’éolien.

 Le sous-sol du Pays Risle-Charentonne au nombre de marnières important est de moins en moins exploités (3 carrières en exploitation).

 Les eaux souterraines et superficielles sont de bonne qualité générale avec cependant des dépassements ponctuels des normes en ce qui concerne les paramètres « Nitrates » et « Pesticides » et plus récurrents en termes de turbidité au nord et dans la région de Rugles.

 Le territoire est caractérisé par de nombreuses zones karstiques qui bien que permettant le réapprovisionnement en eau des nappes, augmentent le risque de pollution accidentelle due aux engouffrements faisant notamment suite aux orages. Ceci met en relief également l’intérêt de prendre en compte la gestion des ruissellements superficiels dans l’objectif d’améliorer la maîtrise des pollutions diffuses et de faciliter les conditions d’exploitation de la ressource pour l’adduction.

 La ressource en eau potable provient quasi exclusivement des eaux souterraines captées par forages dont la quasi-totalité des périmètres de protection est réalisée. La distribution de l’eau est gérée par 23 syndicats morcelant le territoire et possédant de nombreuses interconnexions. Seuls deux syndicats de production d’eau potable existent sur le territoire (syndicat de production d’eau potable de Plessis Romilly Berville, syndicat de production d’eau potable de la Charentonne) intégrant 5 syndicats de distribution.

 

Des projets de regroupements intercommunaux ou intersyndicaux sont en cours d’étude pour faciliter le contexte de gestion de la ressource en eau et de la distribution ; contexte qui est aujourd’hui difficilement lisible compte tenu de l’absence de schéma départemental d’eau potable et du grand nombre d’organismes intervenant dans l’exploitation ou la distribution de l’eau potable.

 
Enjeux et perspectives...
Le potentiel énergétique du territoire inexploité jusqu’à ce jour réside essentiellement dans l’éolien. Le SCOT peut être moteur pour l’intégration paysagère et environnementale de ces infrastructures énergétiques dans la poursuite des analyses issues du schéma régional éolien de Haute-Normandie.

 

Comme constaté sur l’ensemble du bassin Seine-Normandie, la ressource en eau du Pays Risle-Charentonne est plutôt abondante et répond aux besoins quantitatifs des usagers. En revanche, la qualité de cette ressource se dégrade du fait de l’évolution des pratiques culturales sur une terre karstique augmentant les risques de pollution. Mais ceci s’inscrit dans un contexte de gestion à long terme de valorisation durable de la ressource compte tenu à la fois de la complexité du fonctionnement hydrogéologique de certains secteurs qui ne facilite pas la connaissance fine de la vulnérabilité réelle de la nappe exploitée et des échelles de temps importantes du processus d’approvisionnement de l’aquifère exploité.

 

L’organisation très éclatée de la gestion de la ressource, sans réel schéma directeur au niveau du territoire, aggrave certainement ce facteur et freine le développement d’une politique raisonnée. En effet, même si les syndicats du territoire parviennent à satisfaire leurs besoins, ceux-ci sont très nombreux et multiplient les interconnexions sans avoir le bénéfice d’une vision territoriale lisible (potentiels de transfert, optimisation des infrastructures de distribution, perspectives d’évolution des besoins, bilan ressource-besoins,…). Ce contexte ne facilite pas la connaissance des capacités résiduelles de la ressource pouvant être sollicités par les projets de développement futurs.

 

En revanche, les captages font l’objet d’un bon niveau général de protection. Ce dernier point confirme que la valorisation de l’eau dans le Pays Risle-Charentonne se place dans des perspectives de gestion durable de la ressource où intervient de façon prégnante la conservation à long terme de la qualité des eaux ; eaux superficielles et souterraines. Le SAGE Risle-Charentonne en cours d’élaboration vise d’ailleurs comme objectifs prioritaires la protection et la valorisation des eaux superficielles (pisciculture, ouvrages hydrauliques, inondation…).

 

Synthétiquement les enjeux « eau » pour le territoire peuvent être explicités comme suit :

 

 Poursuivre l’amélioration globale des eaux superficielles et des milieux naturels liées au fonctionnement du réseau hydrographique (zones humides…),

 Favoriser la maîtrise des pollutions diffuses,

 Poursuivre la protection des captages,

 Développer l’organisation de la gestion de la ressource afin :
- d’avoir une connaissance territoriale de la qualité des eaux et des capacités de la ressource,
d’anticiper sur les besoins futurs en eau potable,
de favoriser l’optimisation des infrastructures de distribution.

 

 
 

 

Pour en savoir plus...
 

 

19 mars 2009

 

 

 

 
© 2008 paysrislecharentonne.com - Tous droits réservés - Création site internet : Fast-Builder - Référencement